repertoire Répertoire

Démocratie participative et mouvements sociaux : entre domestication et ensauvagement ?

 
 
 
NEVEU Catherine (2011),
"Démocratie participative et mouvements sociaux :
entre domestication et ensauvagement ?", 
Participations, n°1, pp.186-208.
 

                                                                                                                 

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Cet article propose quelques pistes de réflexion quant aux liens, ou à leur absence, entre dispositifs institués de participation et mobilisations sociales et politiques. Si certaines filiations peuvent être repérées, elles sont souvent plus complexes qu’il y paraît de prime abord, notamment du fait des significations diverses attachées à la notion même de participation. Dans les conditions contemporaines, peut-on envisager ces relations comme des relations de complémentarité, d’enrichissement réciproque, ou au contraire, le développement d’une démocratie participative « officielle » présente-t-il des risques pour les mobilisations ? Ces questionnements ne doivent-ils pas conduire, finalement, à penser autrement ces relations entre « institutions » et « mouvements sociaux », y compris sous la forme d’une autonomie réciproque ?
 
 

Plan de l'article

 
Entre filiation et distinction
 
Du conflit à la coopération ?
 
La démocratie participative à l’œuvre au sein des mouvements sociaux
 
Des visions contrastées de la participation et de ses enjeux
 
Conclusion
 
 

 

 Abstract 

 
This paper explores some dimensions of the links, or absence thereof, between « official » participatory devices and social and political mobilisations. If filiations can be found, they are often more complex than it seems at first sight, especially since the very notion of « participation » is endowed with very diverse meanings. In contemporary conditions, can these relations be envisioned in terms of complementarity, reciprocal enrichment, or on the contrary, is the development of an « official » participatory democracy somehow a risk for mobilisations ? Should not such issues be considered under a different light, including that of a reciprocal autonomy between « institutions » and « social movements » ?
 
 

 

 Catherine Neveu :
Vidéo de la conférence donnée à l'occasion du premier Congrès du GIS Démocratie & Participation, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 20 octobre 2011.

 

 

 

 Donatella della Porta :
Vidéo de la discussion de la conférence