repertoire Répertoire

L’expertise d’usage des conseils de quartier strasbourgeois

 
 
 
 
 
HEITZ Marie (2009), "L’expertise d’usage des conseils de quartier strasbourgeois", communication aux premières journées doctorales sur la participation du public et la démocratie participative, Ecole Normale Supérieure de Lyon, 27-28 novembre 2009.

 



 

Télécharger

 

 

 Extrait


Introduction

Comme le soulignait récemment Jean Michel Fourniau dans un article sur la sélection des participants dans les dispositifs de démocratie participative, "l’action publique est marquée depuis une quinzaine d’année en France par la diffusion d’un discours sur la participation du public aux processus décisionnels, l’expérimentation de multiples dispositifs participatifs et délibératifs, à l’instar de la Commission nationale du débat public qui entame un troisième mandat". Dans le cadre de cette contribution, nous proposons de nous intéresser à l’expérimentation d’un dispositif participatif en particulier, à savoir les conseils de quartiers strasbourgeois. Plusieurs questions guideront notre réflexion qui aura pour but général de saisir comment les conseils de quartier contribuent à l’élaboration des projets urbains.

Plus précisément, nous nous poserons les questions suivantes : Comment les conseils de quartier récoltent-ils la "connaissance ordinaire" ? Avec quels supports ? Comment cette connaissance est-elle intégrée dans la conduite de projet ? Comment la participation modifie les processus d’élaboration des décisions politiques ?

Il s’agira dans un premier temps de relater la composition et le fonctionnement des conseils de quartier, puis au travers de deux exemples, d’expliciter comment les conseils de quartier influencent ou non les projets de la collectivité. Nous proposerons d’éclairer ces exemples au regard du concept de transaction sociale, car il nous semble pertinent pour analyser les relations complexes entre acteurs aux intérêts opposés. C’est le cas dans les projets urbains et dans les dispositifs participatifs qui nous intéressent ici, dans lesquels les acteurs sont nombreux et variés : collectivités locales, bailleurs sociaux, associations, agence d’urbanisme, habitants. En effet, appliquée à ce champ, la notion de transaction sociale peut permettre de penser la conduite de projets et les dispositifs participatifs ainsi que leurs formes de coopération et de modes d’échanges entre divers acteurs ; telle est du moins notre hypothèse.


 

 Plan de l'article


Introduction

1. La démocratie locale à Strasbourg

2. Les conseils de quartier à Strasbourg :
Rôles et compétences

3. L’inclusion de l’expertise d’usage du conseil de quartier dans le projet de réaménagement du Faubourg de Pierre :
Une hybridation des savoirs et des pratiques ?

4. L’aménagement de la place d’Austerlitz :
Quand le conseil de quartier participe au jury du concours d’architecte

Conclusion