repertoire Répertoire

S’opposer à Cigéo : informer ou contre-informer ?

 
 

Carlino Vincent (CREM, Université de Lorraine), « S’opposer à Cigéo : informer ou contre-informer ? », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 4èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Lille, 13 et 14 novembre 2015, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/2046/

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l’article

La communication met en tension les espaces institutionnels de débat et les mobilisations collectives. L’hypothèse avancée est que l’opposition entre les promoteurs et les opposants aux projets d’aménagement du territoire structure le débat dans l’espace public. À partir du cas de l’implantation d’un centre de stockage de déchets nucléaires dans l’est de la France (Cigéo), nous montrons que les controverses sont cadrées dans des arènes politique, médiatique, et militante. Jusque dans les années 1990, la contestation de Cigéo s’est principalement développée dans l’arène militante, puisant dans le répertoire d’action des premières contestations antinucléaires. Depuis, les discours critiques gagnent d’autres arènes et ne s’expriment plus seulement par des manifestations. Les militants investissent des espaces institutionnels de participation pour faire entendre leurs discours. Si l’objectif demeure de contester et de livrer une information alternative, l’opposition s’exerce à travers des formes plus complexes. Promoteurs comme opposants se trouvent pris dans un jeu d’interactions pour affirmer leurs représentations et leurs visions des problèmes. Ils développent des actions et des discours en confrontation à destination de publics en demande d’information.
 

 


 
Carlino Vincent, “Protesting Cigéo (Bure): to inform or counter-inform people ?”

 Abstract

This paper confronts institutional areas of debate to citizen mobilizations. Our main hypothesis is the conflict between promoters and opponents of environmental planning projects frames the debate in the public space. From the case of the setting up of a radioactive waste center in eastern France (named Cigéo), we show that controversies are framed in politic, media and activist arenas. Until 1990's, the protest has mainly grown in the activist arena, taking from the repertoire of contention of former french antinuclear protests. From now on, it tends to reach other arenas and don't only take place in demonstrations. Activists participate to institutional areas of debate in order to be heard. Although their main goal is to deliver alternative information, activits develop more complex forms of protest. Promoters as well as opponents interact each other to affirm their own vision and representation of problems. They act and speak to audiences who want to inform themselves.
 

 


  • Fichier attaché : gis2015_articlevincentcarlino.pdf - 531.15 KoTéléchargerTélécharger