repertoire Répertoire

De la démocratie participative au Sénégal. “Le nouveau contre-pouvoir au Sénégal” : Quand le Hip Hop transforme le regard sur la participation citoyenne

 
 

Ly-Fall Fatimata, « De la démocratie participative au Sénégal. “Le nouveau contre-pouvoir au Sénégal” : Quand le Hip Hop transforme le regard sur la participation citoyenne », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 3èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Bordeaux, 22-23 novembre 2013, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1616

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

La multiplication des formes de participation citoyenne et l’institutionnalisation de la démocratie participative par les autorités étatiques ont profondément modifié les relations entre les gouvernants et les gouvernés. On assiste ainsi à une reconfiguration du jeu des acteurs et des arguments sur la sphère publique. De nouvelles figures émergent et occupent les arènes de débat public. Le Sénégal, à l’instar de plusieurs pays du monde, vit ce phénomène.
Une analyse historico-descriptive de la participation citoyenne permet de mieux appréhender les conditions d’émergence des nouvelles dynamiques participatives. Un focus sur le mouvement de contestation dénommé Y’en a marre créé en janvier 2011 par de jeunes rappeurs et journalistes contribue à titre illustratif à expliciter comment de telles expériences participatives sont vécues par des acteurs hétérogènes issus de la société civile et en quoi, ils ont de réels effets sur les processus de prises de décisions publiques et la démocratie dans ce pays.

 

 


 
Ly-Fall Fatimata, “Participatory Democracy in Senegal. 'The New opposing force in Senegal': When Hip Hop changes the way we view civic participation”

 Abstract

The proliferation of collective mobilization’ forms and the institutionalization of participatory democracy by state’ authorities has transformed the relationships between rulers and citizens. Indeed, that has remodeled public stakeholders’ interactions on both strategic and argumentative levels. New figures appear on public arenas. Senegal, like many countries is experiencing this phenomenon. A historical and descriptive analysis of civic participation helps to better understand how new participatory dynamics arise. A focus on a subversive Hip Hop movement called “Y’en a marre ”created in January 2011 by a group of young rappers and journalists, contributes to illustrate how such participatory experiencies are caught by civic organizations and what are their reel effects on public decision making and democracy in this country.

 

 


  • Fichier attaché : fatima_ly-communication_journees_doctorales_le_14_dec_2013.pdf - 475.06 KoTéléchargerTélécharger