repertoire Répertoire

Penser la démocratie participative en France et au Brésil : regards croisés

 
 
 
 

Sa Vilas Boas Marie-Hélène, « Penser la démocratie participative en France et au Brésil : regards croisés », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 3èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Bordeaux, 22-23 novembre 2013, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1607

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

Selon Pierre Bourdieu, « beaucoup de malentendus dans la communication internationale viennent du fait que les textes n'emportent pas leur contexte avec eux ». Notre présentation vise à inscrire les analyses de la démocratie participative brésiliennes dans leur contexte de production scientifique et politique. Une telle perspective permet de mettre à jour deux limites du courant participationniste. La première consiste en une définition simplifiée des institutions politiques, jugées nécessairement défaillantes, laquelle mène les chercheurs à négliger l'étude de l'Etat au concret. En découle, en second lieu, une concentration sur la seule action des mouvement sociaux, qui ne rend comte que de manière partielle de l'émergence d'un impératif participatif et des dynamiques de fonctionnement des dispositifs instaurés.

 

 


 
Sa Vilas Boas Marie-Hélène, “Brazilian participatory analysis in its production context : scientifical traditions and interpretative limit”

 Abstract

According to Pierre Bourdieu, "Many misunderstandings in international communication are a result of the fact that texts do not bring their context with them". Our paper aims at interpreting Brazilian participatory democracy analysis in its context of scientific and political production. Such a perspective shows two limits. The first one is the simplified definition of political institutions adopted by the researchers. Considered as inevitably defaulting, political institutions are not taken in consideration seriously in the analysis. The consequence is a concentration on social movement activism, which does not explain entirely the emergence and the internal dynamics of participatory institutions.

 

 


  • Fichier attaché : gis_2013_sa_vilas.pdf - 155.63 KoTéléchargerTélécharger