Varia

Sommaire du n° 3/2014 paru en décembre 2014

Abonnez-vous

 

Éditorial

Loïc Blondiaux, Jean-Michel Fourniau

Dossier

Varia

Textes sélectionnés parmi les communications présentées aux 3èmes journées doctorales du Gis Démocratie et Participation, tenues les 22 et 23 novembre à l'Université de Bordeaux.

 

Jeanne Demoulin, « Du locataire au client, tournant néolibéral et participation dans la gestion des HLM ».

Morane Chavanon, « La mise en récit participative du passé migratoire local : le défi d’une mémoire partagée, entre projet urbain et mobilisation politique ».

Julie Le Mazier, « Assemblées générales étudiantes et démocratie participative : un air de famille ? »

Guillaume Petit, « Participations ordinaires et extraordinaires. Des appropriations différenciées d’une offre institutionnelle de participation municipale ».

Vincent Baggioni, « Éviter la conflictualité des opérations d’aménagement : un savoir-faire des équipes-projets ? Étude comparative de deux parcs solaires ».

Sarah Montero, « Concertation et tactiques citoyennes pour la création d’un équipement culturel à Bordeaux ».

Lecture critique

Clotilde Nouët : De la participation à la responsabilité ? Les enjeux politiques d’une théorie non morale de la citoyenneté selon Habermas.

Frédéric Graber : Quels adieux à Habermas ? Du (difficile) dépassement de L’Espace public en histoire (notice).

 


Présentation du numéro

Publier un numéro Varia pour une revue fonctionnant habituellement sur dossiers ne va pas de soi. Épuisement des thématiques ou trop-plein d’articles en stock à écluser : les raisons en sont souvent pragmatiques. Ce dixième numéro de Participations tranche avec l’habitude. Il nous a semblé qu’un numéro composé exclusivement d’articles de très jeunes chercheurs – il s’agit pour la quasi-totalité d’entre eux de leur premier article académique, pouvait avoir un sens. Ces 6 contributions choisies par la revue parmi les 43 communications présentées lors des Troisièmes journées doctorales du Groupement d’intérêt scientifique « Démocratie et Participation », à l’université Victor Segalen de Bordeaux en novembre 2013, se distinguent non seulement par leur qualité intrinsèque mais aussi par la manière dont elles renouvellent certaines des questions nodales qui traversent le champ des recherches sur la participation en démocratie : l’institutionnalisation du débat public, le recours aux formes délibératives dans les mouvements sociaux, l’existence ou non d’une « demande sociale » de participation, les relations entre tournant participatif et « néo-libéralisme »… Ce florilège témoigne du dynamisme des recherches francophones sur la démocratie au moment où le Gis, à l’origine de ces journées doctorales et partenaire de la revue depuis sa fondation en 2011, est reconduit pour un nouveau mandat de 4 ans. Sans être un anniversaire, encore moins un tombeau, ce numéro varia vient valider rétrospectivement cette entreprise collective et donne l’occasion de faire un point sur ce qu’elle représente aujourd’hui.