ouvrage Ouvrage

Repenser la société pour le 21ème siècle

Panel International sur le Progrès Social

Repenser la société pour le 21ème siècle

Le Panel International sur le Progrès Social (PIPS) rassemble plus de 300 chercheurs, sociologues et économistes de haut niveau et du monde entier dans un effort commun : développer des solutions basées sur la recherche, multi-disciplinaires et non partisanes, aux enjeux majeurs de notre époque.

Présidé par Amartya Sen, prix Nobel d'économie, le PIPS a pour objectif de préparer un rapport sur l'état mondial du progrès social et de formuler des recommandations pour les acteurs sociaux, mouvements, organismes, politiciens et décideurs.

Champs de recherche

Les êtres humains sont des êtres sociaux. La justice sociale englobe plusieurs aspects : le bien-être individuel et les disparités dans le bien-être, dans les ressources et le pouvoir, dans les possibilités d’expression et d’activité entre les individus et entre les groupes sociaux.

Les sociétés sont actuellement impactées par un certain nombre de facteurs interconnectés :

  • l’affaiblissement de l’État-nation traditionnel et l’émergence des enjeux transnationaux liés aux flux de capitaux, de financement et de travail, encore plus massifs et accessibles ;
  • les forces qui orientent le progrès technique, modifient le monde du travail et les relations de pouvoir entre le capital et le travail, ainsi qu’entre différents types de travail ;
  • les transformations profondes et inégales dans les domaines de la santé et de l’éducation, la diminution du taux de pauvreté dans beaucoup d’économies émergentes, mais la croissance des inégalités en termes de richesse et de revenus à l’intérieur des pays, ayant comme conséquence de laisser de côté certains groupes de population à l’intérieur des pays, ainsi que des groupes entiers de pays ;
  • la confrontation de la culture laïque avec les manifestations religieuses, les conflits d’identités religieuses ;
  • les conflits et les sentiments d’insécurité postérieurs à la guerre froide aussi bien entre les nations qu’à l’intérieur des nations elles-mêmes.

Compte tenu de ce contexte, les problèmes envisagés par le PIPS sont nombreux et peuvent être examinés sous plusieurs aspects :

  • Démocratie et citoyenneté
  • Pauvreté, inégalité et bien-être
  • Risques globaux, ressources
  • Marchés, finance et corporations
  • Gouvernance privée et publique
  • Avenir du travail
  • Violence, paix et sécurité
  • Santé globale
  • Religions et sécularisation
  • Genre-famille-reproduction-sexualité
  • Questions urbaines, relations entre espaces ruraux et urbains
  • Éducation, communication et media
  • Genre
  • Sciences et technologies

Par ailleurs, quatre sujets transversaux vont apparaître dans le rapport : (i) technologies et innovations, (ii) mondialisation, (iii) mouvements sociaux, (iv) identité/communauté. Liés aux douze problèmes relevés ci-dessus, ils devraient structurer l’approche des défis et des opportunités dans différentes sphères de la vie sociale.

Chacun de ces vastes sujets reste à spécifier, à clarifier, les résultats des débats vont évoluer, les implications essentielles en matière de politiques restent à déterminer par les membres de l’équipe interdisciplinaire de spécialistes en sciences sociales, dont chacun mobilisera les données de l’ensemble des disciplines pour partager avec les décideurs politiques et les acteurs sociaux les connaissances que la meilleure science sociale peut, ou ne peut pas, apporter au sujet. Pour chacun de ces sujets les trois questions suivantes seront examinées dans le rapport:

  1. Quelle est la situation actuelle et quelles sont les tendances et les perspectives historiques ?
  2. Dans quel sens, suggéré par la recherche de la justice sociale, doit se faire le changement ?
  3. Quels sont les catalyseurs et les obstacles à un tel changement ?

Le rapport

Le rapport est désormais en ligne et consultable sur le site de l'IPSP :

Introduction
Chapitre 1) Tendances sociales et nouvelles géographies
Chapter 2) Social Progress… A Compass
 
Partie I — Transformations socio-économiques
Chapitre 3) Inégalités et progrès social
Chapitre 4) Croissance économique, développement humain et bien-être planétaire
Chapitre 5) Villes
Chapitre 6) Marchés, finance et sociétés de capitaux : le capitalisme a-t-il un futur ?
Chapitre 7) Le futur du travail : un bon emploi pour tous?
Chapitre 8) Justice sociale, bien-être et organisation économique
 
Partie II — Régulation politique, gouvernance et transformations sociétales
Chapitre 9) Les paradoxes de la démocratie et l'état de droit
Chapitre 10) Violence, guerre, paix, sécurité
Chapitre 11) Organisations supranationales et technologies de gouvernance
Chapitre 12) Types de gouvernance globale : effets institutionnels et distributifs de la mondialisation
Chapitre 13) Médias et communications
Chapitre 14) Perspectives pour la démocratie et l'égalité
 
Partie III — Transformations des valeurs, normes, cultures
Chapitre 15) Progrès social et changement culturel
Chapitre 16) Groupes, idées et pratiques des religions
Chapitre 17) La pluralisation des familles
Chapitre 18) La santé mondiale et les frontières de la vie humaine
Chapitre 19) Comment l'éducation peut-elle promouvoir le progrès social?
Chapitre 20) Appartenance et solidarité
 
Conclusion
Chapitre 21) Les multiples directions du progrès social
Chapitre 22) Les contributions des sciences sociales aux politiques et au changement institutionel

Processus de préparation du rapport

La préparation du rapport comprend cinq étapes :

  1. Organisation des différents comités et sélection des auteurs.
  2. Rédaction d'une première version du rapport. Chaque chapitre du rapport sera rédigé par une équipe d’une dizaine d’auteurs menée par un ou deux auteurs principaux chargés de la coordination. Des contributions supplémentaires peuvent être demandées aux auteurs externes dans les domaines qui ne relèvent pas directement de la compétence des auteurs des chapitres. Ces derniers peuvent compléter les autres chapitres traitant des questions relatives à leur spécialité.
  3. Recueil des commentaires sur le projet de rapport. Une campagne médiatique ainsi que les ressources d’Internet permettront de collecter les commentaires provenant de la société civile, de militants sociaux et politiques, de responsables politiques, d’administrations et d’organisations internationales.
  4. Traitement des commentaires et préparation de la version finale du rapport. Le rapport présentera non seulement la synthèse des connaissances académiques, mais aussi la plus large connaissance des problèmes sociaux et des efforts visant à instaurer une meilleure société.
  5. Rédaction d'un rapport synthétique et d'un livre adressé à un large public dont le but sera de transmettre les principaux messages aux acteurs sociaux et aux décideurs politiques.

Contact & renseignements : mail

Retrouvez toutes les informations sur le site du Panel et suivez IPSP sur les réseaux twitter @ipsprogress, facebook International Panel on Social Progress et la chaine Youtube.

Auteurs et appartenances institutionnelles

Le Panel International sur le Progrès Social (PIPS) rassemble plus de 300 chercheurs, sociologues et économistes de haut niveau et du monde entier.

Programme de recherche et institutions partenaires

Le Panel International sur le Progrès Social (PIPS) utilisera la compétence de centaines d’experts en questions sociales afin de fournir un rapport qui sera adressé à tous les acteurs sociaux, mouvements, organismes, politiciens et décideurs, et apportera la meilleure expertise sur les questions traitant du changement social.

Le PIPS s’efforcera de trouver le consensus sans taire pour autant les désaccords, et présentera le plus honnêtement possible les arguments, les analyses et les débats sur différents points, de la façon la plus accessible qui soit.

Le PIPS ne soutiendra aucune option politique partisane, mais aura pour objectif de redonner de l’espoir dans le progrès social en stimulant le débat public. Des visions politiques et philosophiques peuvent concevoir le progrès social de différentes manières, en mettant en avant des valeurs différentes, telle que la liberté, la dignité, ou l’égalité.

Le PIPS maintiendra une pleine indépendance vis-à-vis des partis politiques, des gouvernements, et des organismes ayant des visées partisanes.

Le PIPS œuvrera principalement à la diffusion des connaissances en direction de tous les acteurs appropriés de la société, stimulera la recherche sur les sujets qui seront étudiés et aidera à raffermir un intérêt pour la recherche dans le domaine de l’analyse des projections sociales à long terme.

Date de publication ou de début de la recherche
9 avril 2018