avis_de_soutenance Avis de soutenance

Pouvoir et vouloir participer en démocratie. Sociologie de l'engagement participatif.

Du 15 novembre 2017 au 15 novembre 2017
De 9:30 à 14:00
Type
Avis de soutenance
Maison des sciences économiques, 106-112 Boulevard de l'Hôpital, 75013

Guillaume Petit soutiendra sa thèse de doctorat de science politique, réalisée sous la direction de Loïc Blondiaux à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le mercredi 15 novembre 2017 à 9h30 à Paris, à la Maison des sciences économiques (6ème étage), 106-112 boulevard de l’Hôpital - 75013.

La thèse s'intitule :

Pouvoir et vouloir participer en démocratie.
Sociologie de l’engagement participatif : la production et la réception des offres institutionnelles de participation à l’échelle municipale.

Le jury est composé de :

  • Loïc BLONDIAUX, Professeur, Université Paris 1, directeur de thèse
  • Céline BRACONNIER, Professeure, Sciences Po Saint-Germain-en-Laye
  • Guillaume GOURGUES, Maître de conférences, Université de Franche-Comté
  • Rémi LEFEBVRE, Professeur, Université Lille 2, rapporteur
  • Nonna MAYER, Directrice de recherche émérite, CNRS, rapporteure
  • Frédéric SAWICKI, Professeur, Université Paris 1

*

Résumé  : Les élus locaux veulent associer les citoyens, qui veulent pouvoir être entendus et peser dans les décisions. Ces propositions résument les enjeux d’une démocratie participative, à la fois comme idéal de gouvernement et comme norme de l’action publique locale. La thèse revient sur la mise à l’épreuve de l’impératif délibératif à l’échelle municipale, depuis les années 1990. L’enquête repose sur l’analyse des conditions sociales de la production et de la réception d’offres institutionnelles de participation, dans trois communes de 20 000 habitants. Au travers d’une approche inductive et pluri-méthodologique, nous proposons une sociologie de l’engagement participatif, entre études sur la socialisation politique et sur l’action publique locale. L’attention portée aux contextes, aux acteurs et aux formats de l’offre de participation, permet d’en constater l’institutionnalisation inaboutie et les appropriations socialement situées. Nous argumentons en faveur d’une compréhension dispositionnelle et situationnelle des parcours de participation et de non-participation, pour élaborer une théorie ancrée de l’engagement participatif, entre pouvoir et vouloir. Dans ce cadre, la possibilité intermittente d’une participation réalisée ne se comprend qu’au regard d’un engagement distancié, critiqué, empêché ou évité. En toute fin, si elle est une voie d’intéressement à un intérêt local commun, l’offre de participation voit sa portée sociale et politique fondamentalement limitée par l’encastrement de la participation dans la représentation.

Mots clés : démocratie participative, politique locale, politiques procédurales, participation institutionnalisée, engagement participatif, dispositions sociales, parcours de participation

*

Participation in Democracy: Who can, and who would want to participate?
Production and reception of public participation policies at municipal level.

Abstract : This thesis studies political participation at local level and its implications for citizen engagement in public policy. Local elected representatives want to engage citizens in governance, citizens want to be heard and to influence policy making. Thus participatory democracy and deliberative imperative are considered as an ideal for government and a best practice in public action. This thesis focuses on “offers of participation” - opportunities for participation created by authorities for citizen - in French municipalities since 1990. I argue that these “offers” swing between thwart institutionalising and continuous experimenting. Empirical data are derived from the study of policies for implementing participatory democracy in three cities of 20 000 inhabitants. I discuss the social-historical anchorage of these political-administrative constructions, the effects of their various design and the social conditions of their differentiate appropriations by citizens. I suggest a grounded theory of citizen engagement based on an inductive and multi-method approach. The analytical framework is based on the concepts of social dispositions and situations, in order to determine social conditions of patterns of participation and non-participation, as both faces of a similar phenomenon. The opportunity for an effective intermittent participation can only be understood in relation with a distanced, impeached, prevented or avoided participation. “Offers of participation” are a way to mobilise citizens on a common local interest. Though, their impact is narrowed by the fact that participation is imbedded in the system of political representation.

Keywords : participatory democracy, procedural policies, local policies, institutionalised participation, participatory commitment, social dispositions, patterns of participation