ouvrage Ouvrage

Les budgets participatifs dans le monde

 

 

 

Les budgets participatifs dans le monde. Une étude transnationale

Y. Sintomer, C. Herzberg et G. Allegretti, en coll. avec A. Röcke

Engagement Global, Serie Dialog Global n° 25

2014

108 p.

>>>>> Télécharger le document


Sommaire

Introduction

1. Une perspective mondiale
2. Qu’est-ce qu’un budget participatif ?
3. Comment les budgets participatifs ont essaimé à travers le monde
4. Une typologie des budgets participatifs
5. Les cinq continents

I. Transformer la vie politique, est-ce transformer la société ? Les budgets participatifs en Amérique latine

1. Il était une fois à Porto Alegre
2. Les budgets participatifs dans le reste du pays
3. L’Amérique latine adapte les budgets participatifs sur l’ensemble du continent
4. Deux générations de réseaux
5. Hybridations
6. Des résultats intéressants mais contrastés

II. Le retour des caravelles : Les budgets participatifs en Europe et en Amérique du Nord

1. Une grande diversité
2. Les effets sociaux des budgets participatifs
3. La participation, un outil de modernisation ?
3.1 Information, consultation et reddition de comptes
4. Budgets participatifs et société civile
5. L’impact des budgets participatifs en Europe et en Amérique du Nord

III. L’Afrique : un développement tardif et inéga

1. L’Afrique francophone : démarrage précoce et prolifération des expériences
2. L’influence des budgets participatifs en Afrique lusophone
3. L’Afrique anglophone : des expériences hybrides

IV. Les budgets participatifs en Asie et en Océanie :
entre développement autochtone et échanges internationaux

1. Le budget participatif comme instrument de développement régional (Kerala, Inde)
2. La Chine : entre modernisation participative, empowerment citoyen et réforme politique
3. La Corée : un Porto Alegre en Extrême-Orient ?
4. Le Japon : un budget participatif au service des contribuables ?
5. Timides frémissements dans les autres pays d’Asie
6. L’Océanie : premières expériences

V. Quel avenir pour les budgets participatifs ?

1. Réseaux et partenariats municipaux : un cadre propice à la coopération
2. Les grandes tendances

Annexes

Auteurs et appartenances institutionnelles

Yves Sintomer est professeur de Sciences Politiques de l’Université Paris 8, UMR CSU-CRESPPA, en délégation à l’Institut Universitaire de France. Depuis 2013, il a été chercheur ou professeur invité à l’Institut für Sozialforschung et à la Goethe Universität (Francfort), dans les universités de Neuchâtel et de Lausanne (Suisse), au Ash Center for Democratic Innovation (GHarvard Kennedy School), et à l’Université du Pays Basque (UPV). Il a dirigé le projet de recherche «Budgets participatifs en Europe », initié par le Centre Marc Bloch de Berlin (un institut franco-allemand de recherches en sciences sociales) avec le soutien de la Fondation Hans-Böckler et de l’Université Humboldt de Berlin. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur le thème de la participation, de la théorie politique et de la sociologie urbaine et conseille de nombreuses municipalités françaises sur l’engagement citoyen.

Carsten Herzberg est directeur de projets scientifiques. Il a dirigé le projet de recherche « Democratic Control of Public Utilities ». Membre du comité de direction du groupe permanent dédié aux « innovations démocratiques » de l’European Consortium for Political Research (ECPR), Carsten Herzberg a travaillé sur la participation citoyenne et le budget participatif en Allemagne, mais aussi en Europe de façon plus générale ainsi qu’en Amérique latine, dans une perspective comparative. Il a été doctorant au Centre Marc Bloch de Berlin, et assistant-maître de conférences à l’Université de Potsdam.

Giovanni Allegretti est architecte et urbaniste. Il a passé son doctorat à l’Université de Florence en Italie et est aujourd’hui chercheur au Centre d’Études Sociales (CES) de l’Université de Coimbra au Portugal. Il est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages dans ses domaines de spécialisation, l’urbanisme et les budgets participatifs. Consultant pour plusieurs municipalités et organisations internationales (dont la Banque mondiale, la CGLU et le Conseil de l’Europe) en Europe et sur d’autres continents, il est également codirecteur de l’Observatoire PEOPLE (Observatoire de la participation, de l’innovation et des autorités locales) et du séminaire de doctorat « Democracy in the 21st Century » à l’Université de Coimbra au Portugal. Pour le mandat 2014-2019, il est coprésident de l’Autorité régionale de garantie et promotion de la participation de la Région de la Toscane en Italie.

Anja Röcke est maître de conférences à l’Institut des Sciences Sociales de l’Université Humboldt de Berlin. Elle a rédigé une thèse de doctorat sur les cadres de la participation en France, en Allemagne et au Royaume-Uni auprès de l’Institut universitaire européen de Florence et a participé au travail de recherche sur les budgets participatifs en Europe. Elle est l’auteure de plusieurs publications sur des cas empiriques et des aspects théoriques de la démocratie participative et a conseillé la Région Poitou-Charentes pour la mise en place de son budget participatif.

Mariana Lopes Alves est doctorante en sciences politiques à l’Université Autonome de Barcelone (UAB), en partenariat avec l’Université Fédérale du Minas Gerais (UFMG) au Brésil. Elle est chercheure stagiaire au Département de Sciences Politiques et de Droit Public (PIF) de l’UAB et chercheure au Centre d’Études Sociales (CES) de l’Université de Coimbra au Portugal. Elle a également encadré et coordonné plusieurs modules de formation en ligne sur le budget participatif à destination de l’Afrique et de l’Asie pour l’Institut de la Banque mondiale (WBI).

Programme de recherche et institutions partenaires

ENGAGEMENT GLOBAL gGmbH - Service pour les initiatives de développement

Service pour les Communes du Monde (SKEW)

Références bibliographiques ou publications associées

Y. Sintomer, C. Herzberg et G. Allegretti, en coll. avec A. Röcke, Les budgets participatifs dans le monde. Une étude transnationale, Engagement Global, Bonn, Serie Dialog Global 25, 2014.

Date de publication ou de début de la recherche
15 décembre 2014