ouvrage Ouvrage

Le marché de la démocratie participative

 

 

Le marché de la démocratie participative

Alice Mazeaud et Magali Nonjon

Éditions du Croquant, « Sociopo », 2018

365 p.

20 €

 

 

 

 

Présentation de l’éditeur :

Aujourd’hui la démocratie participative ne s’affiche plus seulement dans les discours, elle s’incarne dans des règles juridiques, des dispositifs participatifs, des services administratifs, des échanges marchands, etc.

Les militants d’hier sont pour l’essentiel concurrencés par des professionnels (agents publics, consultants, salariés de grandes entreprises d’aménagement) qui vivent de l’offre de participation et ont, à ce titre, intérêt à l’entretenir. La demande de participation tend ainsi désormais à devenir la finalité et l’alibi de ce que les auteures qualifient de marché de la démocratie participative.

En s’intéressant à la construction savante de l’impératif participatif, aux luttes d’expertises professionnelles qui l’ont accompagnée tout comme à la sociologie et aux pratiques concrètes de ces acteurs auxquels les autorités publiques ont confié la charge d’animer, d’organiser ou encore d’évaluer des dispositifs participatifs, cet ouvrage rappelle combien la qualité démocratique ne peut à elle seule expliquer le développement des politiques participatives en France. Les dynamiques de professionnalisation y ont joué un rôle majeur. C’est ce que montre cet ouvrage qui éclaire également les logiques sociales et politiques de la sophistication croissante des technologies de gouvernement et plus largement l’ambivalence politique du tournant participatif contemporain. Remise en cause sur le plan symbolique par la promotion du citoyen-expert et des formes participatives de légitimation politique, la division du travail politique entre le professionnel et le profane semble en pratique plus solide que jamais.

Sommaire

Introduction

Partie 1. Le tournant participatif et ses entrepreneurs

  1. Les années 1960-1980 : institutionnalisation et professionnalisation de la cause participative
  2. Les années 1990-2000 : l’avènement d’un marché de la participation
  3. Les années 2010 : Entre consolidation du marché de la démocratiet participative et radicalisation de la critique

Partie 2. Construction et légitimation d’une ingénierie participative

  1. La rhétorique de l’impératif participatif
  2. Équiper la démocratie participative
  3. Construire et mettre en scène une communauté professionnelle

Partie 3. La nébuleuse participative

  1. Des opportunités de carrière à la frontière des sciences et des politiques de participation
  2. Intensification de la concurrence sur le marché de la participation
  3. La participation : un nouveau débouché professionnel dans les administrations et les entreprises

Partie 4. Les politiques de démocratie participative, des politiques sans politique ?

  1. La bureaucratisation de la démocratie participative
  2. La standardisation des politiques participatives
  3. La démocratie des post-it. Horizon funèbre de la démocratie ?
Annexe méthodologique
Liste des graphies et illustrations
Auteurs et appartenances institutionnelles

Alice Mazeaud est maître de conférences en science politique à l’Université de La Rochelle et chercheuse au Centre d'études Juridiques et Politiques (CEJEP).

Magali Nonjon est maître de conférences en science politique à Sciencespo Aix et chercheuse au laboratoire Croyance, Histoire, Espace et Régulation (CHERPA). Elle est également chercheuse associée au Laboratoire Biens Normes et Contrat (LBNC).

Références bibliographiques ou publications associées

Alice Mazeaud, Magali Nonjon, Le marché de la démocratie participative, Vulaine-sur-Seine, Les Éditions du croquant, « Sociopo », 2018

Date de publication ou de début de la recherche
12 février 2018