formation Formation

Ecole d'été internationale "Participation et démocratie"

Du 28 mai 2018 au 1 juin 2018
De 9:00 à 17:00
Type
Formation
Bruxelles, sur le campus du Solbosch de l'Université libre de Bruxelles (ULB).

L’École d’été internationale (International Summer School) sur « Participation et démocratie » s’inscrit pleinement dans les réflexions contemporaines sur les transformations ou les métamorphoses profondes du gouvernement démocratique de nos sociétés complexes.

La thématique qui sera au cœur de l’école d’été est celle de la démocratie au-delà des élections.

Les débats et discussions autour de l’idée d’une crise de la démocratie se multiplient et gagnent en intensité depuis plusieurs décennies. Toutefois, en y regardant de plus près, on s’aperçoit rapidement que les symptômes de cette crise renvoient essentiellement à une définition minimaliste de la démocratie, centrée autour de l’élection et de ses acteurs. Les travaux qui renvoient à une perte de confiance des citoyens envers la politique pointent essentiellement une baisse de la confiance dans les partis politiques et les élus, voire dans les institutions représentatives (parlements et gouvernements) (Ferrin & Kriesi, 2016 ; Dalton, 2004 ; Marien, 2011). Le soutien au principe même de la démocratie ne semble lui pas s’éroder (Thomassen, 2016). De même, les analyses des comportements de participation politique soulignent certes une baisse de la participation aux élections (Franklin 2004, ; Delwit, 2013) ainsi qu’une érosion de l’adhésion aux partis politiques (van Biezen et al., 2011 ; van Haute, 2017).

Ces différents éléments conduisent à se poser la question de la démocratie au-delà des élections, bien plus que des alternatives à la démocratie elle-même. Il est donc important de mobiliser la grande richesse des travaux empiriques comme théoriques sur les autres modalités de la démocratie, qu’il s’agisse d’aller vers plus de participation citoyenne (Sintomer, 2007 ; Fishkin, 2009; Pateman, 2012), de démocratie directe (Peters, 2016), ou, au contraire, vers une démocratie plus furtive dans laquelle le rôle du citoyen demeure central mais où la place des experts et des technocrates est accrue (Hibbing & Theiss-Morse, 2005 ; Bertsou & Pastorella, 2017). De même, les nombreux travaux sur les transformations de la participation politique posent la question d’un déplacement de la citoyenneté elle-même (Dalton, 2008).

S’inspirant de ces recherches, nous souhaitons poser la question de la démocratie au-delà des élections soit en alternative, soit en complément à la démocratie représentative. A cet égard, il sera aussi important d’analyser comment le processus électoral lui-même est affecté par la démocratie pensée au-delà des élections.

 

Les participant.e.s seront invité.e.s à participer à une semaine d’activités académiques combinant des présentations de recherche par des chercheurs/-euses expérimenté.e.s et des sessions de discussions approfondies des projets de recherche en cours de construction par les participant.e.s eux/elles-mêmes.

Public Cible

Dans ce cadre général, l’école d’été s’adresse en priorité aux doctorant.e.s et chercheurs/euses qui mènent leurs travaux sur :

  • la démocratie électorale et la démocratie représentative ;
  • les modalités de la démocratie au-delà des élections ;
  • les transformations de la participation politique ;
  • l’articulation entre démocratie représentative et autres modèles de démocratie.

L’école d’été souhaite réunir des recherches tant de nature empirique que plus théorique. 

Description des conditions d'accès

  • Diplôme universitaire et/ou admission sur dossier. 
  • La date limite pour les inscriptions est fixée au 31 mars 2018.
  • Les candidat.e.s sélectionné.e.s seront averti.e.s avant le 7 avril 2018.
  • L’inscription sera définitivement confirmée après paiement des frais de participation au plus tard pour le 21 avril 2018.