repertoire Répertoire

Démocratie délibérative, raison publique et légitimité politique chez Rawls

 
 

Danner Fernando (Phico, Paris 1 et Universidade Federal de Rondônia (Brésil)), « Démocratie délibérative, raison publique et légitimité politique chez Rawls », in GIS Démocratie et Participation, Actes des 4èmes journées doctorales sur la participation et la démocratie participative, Lille, 13 et 14 novembre 2015, ISSN 2271-7994, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/2044/

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l’article

Dans cet article, je voundrais réfléchir sur le concept de la démocratie délibérative chez Rawls. Certains auteurs de la démocratie délibértive ont affirmé que le principal problème de la Théorie de la Justice est le problème de la justice sociale et non de la légitimité du pouvoir politique et que la procédure théorique établie par elle - la position originelle (original position) - ne permet pas un véritable débat public et informé entre les citoyens. Selon moi, il y a, dans la Théorie de la Justice, au moins deux idées constitutives de l’idéal de démocratie délibérativel: la premier est que la position originelle est considéré comme un système équitable de justification public ; la deuxième est que la position originelle est basée sur les exigences de impartialité, de réciprocité et de rationalité (ou d’avantage mutuel), des idées constitutifs d’une conception démocratique de la justice politique. Dans le Libéralisme Politique (1993), avec l’introduction de l’idée de « raison publique », le but de Rawls a été d’offrir une procédure complète de la justification de sa conception de justice politique. Le problème principal de le Libéralisme Politique est le problème de la stabilité politique dans une société démocratique constitutionnelle marquée par le fait du pluralisme raisonnable. Quel genre de raisons les citoyens raisonnables et rationnels pourraient appliquer dans la justification publique? Tel est le rôle de la raison publique. La délimitation qu’elle propose indique que les politiques et les décisions sur thèmes de justice fondamentale doivent être traitées sur la base de valeurs politiques et donc pas à partir de doctrines compréhensives raisonnables. Une telle définition ne exclut pas les arguments compréhensives de la délibération publique (par exemple, un argument religieux); cependant, les questions politiques fondamentales doivent être prises à partir de valeurs (politiques) communes à tous les individus.
 

 


 
Danner Fernando, “Deliberative Democracy, Public Reason and Political Legitimacy in Rawls”

 Abstract

In this article I would like to reflect on the Rawls’s concept of deliberative democracy. Some authors of deliberative democracy have argued that the main problem of the Theory of Justice (1971) is the problem of social justice and not the legitimacy of political power and the theoretical procedure established by it does not allow a real public and informed debate between citizens. In my view, there is, in the Theory of Justice, at least two constituent ideas of the ideal of deliberative democracy: the first is that the original position is regarded as a fair system of public justification; the second is that the original position is based on the requirements of impartiality, reciprocity and rationality (or mutual benefit), that are constitutive of a democratic conception of political justice. In Political Liberalism (1993), with the introduction of the idea of "public reason", the Rawls’s purpose was to offer a complete process of justification of his conception of political justice. The main problem of Liberalism is the problem of political stability in a constitutional democratic society marked by the fact of reasonable pluralism. What kind of reasons the reasonable and rational citizens could apply in public justification? This is the role of public reason. The delineation indicates that it
proposes fundamental justice politicals themes and decisions should be treated on the basis of political values and therefore not from reasonable comprehensive doctrines.
Such definition does not exclude comprehensive arguments of public deliberation (for example, a religious argument). However, the fundamental political issues must be taken from values (policy) common to all individuals.  

 


  • Fichier attaché : democratie_deliberative_fernando_danner.pdf - 351.05 KoTéléchargerTélécharger