colloque Colloque

Journées Internationales de Sociologie de l’Énergie

From 25 octobre 2012 to 26 octobre 2012
From 9:00 to 17:30
Type
Colloque
Université Toulouse II - Le Mirail
 

Journées Internationales de Sociologie de l’Énergie

Toulouse, 25 et 26 octobre 2012

 
 
 
L'objectif de ces journées est de rassembler des scientifiques d'horizons institutionnels différents (laboratoires de recherche, entreprises publiques et privées, bureaux d'études) intéressés par la place des problématiques sociologiques dans les questions d'énergie, de mutualiser les connaissances et les approches sociologiques, mais aussi de contribuer au rapprochement entre les sciences de l'ingénieur et la sociologie. Depuis plus d'une dizaine d'années, de nombreux travaux sociologiques émergent sur les questions de l'énergie, mais, jusqu'à présent, en l'absence d'une communauté scientifique structurée, ils restent dispersés. Compte tenu du contexte climatique et énergétique actuel et des débats qui en découlent, il apparaît désormais opportun de réunir et confronter, au niveau international, les contributions et les analyses dans le domaine.
 
 

Programme du Jeudi 25 octobre 2012

 
8h30 : Accueil des participants

9h00-9h15 : Introduction du colloque
Christophe Beslay et Marie-Christine Zélem, organisateurs

9h15-9h30 : Allocutions d’accueil

9h30-10h00 : Conférence d’ouverture
Alain Gras, PR émérite, Paris Descartes
"Le socio-système énergétique"

10h00-10h30 Pause
 


10h30-12h00 : Ateliers A


 

A.1. Smart-meters, smarts grids


Katleen Zoonnekindt et Nadjma Ahamada (Paris)
Repenser le lien entre les ménages et leurs consommations d’énergies
grâce aux nouvelles technologies « Smart » : quels outils pour quelles formes d’acceptabilité sociale ?

Grégoire Wallenborn (Bruxelles)
Les compteurs intelligents et les économies d’énergie des ménages
Amélie Coulbaukt-Lazzarini (St Quentin en Yvelines)
Comportements d’acteurs et projets smart grids :
la sociologie au service d’une étude menée au sein d’une chaire industrielle.
 

A.2. Conditions de gouvernance

 
Joseph Cacciari et Pierre Fournier (Aix-Marseille)
Quelle politique de « transition énergétique » pour une ancienne commune du charbon :
entre impératif et opportunisme.

Robert TefeTagne (Douala)
La socio-économie d’un projet gazier en milieu urbain.
Melike Yalcin, Isabelle Moussaoui et Mathilde Szuba (Paris)
Communautés de l’énergie et innovation sociale. L’exemple du Mené.
 

A.3. Réception-appropriation

 
Nadine Roudil, Amélie Flamand et Sylvie Douzou (Paris)
La consommation d’énergie à l’épreuve des pratiques et savoirs d’usage des habitants.
Gaëtan Brisepierre (Paris)
Les ménages choisissent-ils leur température de chauffage ?
De l’injonction des 19°C au système d’action thermique.

Mathilde Pouget et Boubou Traore (Paris)
Les conditions d’acceptabilité sociale de l’amélioration énergétique en copropriété :
étude de cas de la rénovation d’une cour intérieure d’immeubles parisiens.
 

A.4. Approches conceptuelles

 
Christèle Assegond, Jean-Philippe Fouquet et Anne-Cécile Baud (Tours)
Recherche collaborative Université/industrie :
simple addition ou véritable co-construction de points de vue ?

Alena Bleicher et Mattias Gross (Leipzig)
Non-savoir : une approche en sociologie de l’énergie.
Laurie Louvet (Paris)
Saisir les modes d’habiter en éco-quartier : méthodologie, concepts et outils.
 

12h00-14h00 Pause déjeuner

 

14h00- 15h30 :  Ateliers B


 

B.1. Approches conceptuelles

 
Sophie Nemoz (Bruxelles)
Les enjeux de positionnement de la sociologie au-delà de l’acceptabilité sociale des politiques d’économie d’énergie ? Enseignements tirés d’une approche multi-niveaux des effets rebonds.
Roland Raymond (Fribourg / Chambéry)
Mouvement sociologique de la relation à l’énergie.
Lionel Scotto d’Appolonia (Montpellier)
Que peut apporter la sociologie des controverses à la sociologie de l’énergie ?
Proposition d’un cadre d’analyse non réductionniste à travers l’exemple de la controverse climatique.
 

B.2. Conditions de gouvernance

 
Vincent Baggioni (Aix-Marseille)
La coalition locale des élites comme témoin des rapports territoriaux à la production d’énergie.
Romain Gournet et Bruno Grano (Toulouse / Albi)
L’hydrogène énergie : une filière en voie d’insertion sociale ?
Fabienne Picard et Bénédicte Rey (Belfort / Montbéliard)
Divergences et convergences des représentations des experts
dans le processus de diffusion de la pile à combustible.
 

B.3. Configurations de la gouvernance

 
Kenneth Zimmerman (USA)
Arrangements of energy.
Alain Nadaï et Ariane Debourdeau (Paris / Bruxelles)
Configuration, assemblage, agencement : quels enjeux pour une sociologie de l’énergie ?
Gerhard Fuchs (Stuttgart)
Transformative governance in energy infrastructures : a challenge for a sociology of energy.
 

B.4. Accompagnement au changement

 
Anne Dujin, Isabelle Moussaoui et Bruno Maresca (Paris)
Les dispositifs d’efficacité énergétique dans les entreprises du tertiaire.
Place de l’automatisation et des occupants dans le processus d’innovation.

Alex Boso, Raquel Bertoldo, Josep Espluga-Trenc, Claire Mays, Christian Oltra, Marc Poumadère, Ana Prades et Nina Schneider (Barcelone / Paris)
Is being smart enough ? A cross-cultural analysis of the case of electricity « smart meters ».
Fabrice Marchal (Nantes)
Le devenir des intentions : étude autour d’une rénovation énergétique de logements HLM.
 

15h30-16h00 : Pause café
 
 

16h00-18h00 : Ateliers C


 

 C.1. Place et Intégration des usages

 
Christelle Assegond et Jean-Philippe Fouquet (Tours)
La MDE au quotidien… :
un regard sociologique pour décrypter la relation entre dimension technique et dimension humaine.

Alexandre Delanoë, Laura Draetta et Christian Licoppe (Paris)
Maîtriser la demande énergétique en milieu domestique.
Pour une approche sociotechnique centrée sur l’usager.
Catherine Grandclément, Simon Guy et Andrew Karvonen (Paris / Manchester)
Comfort, energy consumption and dwelling practices.
Dominique Pécaud (Nantes)
Idéologies et savoir-faire technique : les règles sociales de distribution des réponses aux questions techniques et pratiques soulevées dans le cadre de la réhabilitation des logements sociaux en matière de consommation d’énergie.
 

 C.2. Dynamiques des métiers

 
Amand Rudy, Stéphane Corbin, Maxime Cordellier et Estelle Deléage (Caen)
Transition énergétique et agriculture. Les agriculteurs installés sur le territoire du PNR Normandie-Maine.
Laure Dobigny (Paris)
Le rôle central des agriculteurs dans le projet d’EnR :
apports pour une socio-anthropologie des énergies renouvelables.

Charlotte Paul (St Quentin en Yvelines)
Quand les artisans bateliers carburent :
pratiques et représentations collectives liées à la question du carburant dans le transport fluvial.

Mathias Roche (Paris)
Expert sociotechnique en énergie, une profession et des méthodes à structurer.
 

C.3. Changer les comportements

 
Laura Banks (Brighton)
Reducing household energy use : the challenge of the human factor.
Didier Mulnet (Clermont-Ferrand)
Place de la thématique énergie en éducation au développement durable.
Philippe-Patrice Mougel et Perrine Moulinié (Dijon)
Changer les comportements de consommation énergétique : auto-organisation et accompagnement.
Laurence Elicetche (Bordeaux)
Et si on s’engageait vraiment dans des comportements éco-citoyens ? La mise en place d’un protocole engageant dans un organisme d’information et de sensibilisation aux éco-comportements.
 

C.4. Marchés de l’énergie

 
Margrethe Aune, Åsne Lund Godbolt et Knut Holtan Sørensen (Oslo)
Making sense of the deregulated electricity market in Norway – economics meets user practices.
Les Levidow et Theo Papaioannou (Milton Keynes)
UK biofuel innovation : sustainability transition or infrastructural lock-in ?
Mathilde Szuba (Paris)
Traduire en politique la déplétion énergétique :
le projet britannique de quotas de carbone individuels et échangeables.

Jean-François Barthe, Christophe Beslay, Romain Gournet et Maud Minoustchin (Paris / Toulouse)
Acceptabilité et appropriation sociale de la flexibilité énergétique par les consommateurs.
 

21h00 : Dîner de Gala (sur inscription)
 
 


 
 

Programme du Vendredi 26 octobre 2012

 

9h00-9h30 : Conférence
 
 

9h30-11h30 : Ateliers D


 

D.1. Conditions de gouvernance

 
Luc Sémal et Bruno Villalba (Lille)
Sobriété énergétique : pratiques locales et perspectives institutionnelles.
Hassan Mouri (Sfax)
Le développement de l’énergie renouvelable en Tunisie. Enjeu économique et social.
Laure Bourdier (Caen)
Mobilisation des collectivités territoriales autour de l’éolien offshore.
Jérémy Bouillet, Mathieu Brugidou et Michèle Moine (Grenoble)
Politisation des enjeux énergétiques et pratiques discursives :
un exemple de dispositif de suivi en ligne de la campagne présidentielle.
 

D.2. Instruments de la gouvernance

 
Coffi Fiacre Nouwadjro, Emile Jules Abalot et Christelle Mensanh (Cotonou)
Sociologie de l’énergie : nécessité d’une discipline au service de l’écologie de l’énergie.
Julie Newels (Bruxelles)
Des instruments d’action publique comme révélateurs des mobilisations
et des frictions autour de la politique énergétique des bâtiments à Bruxelles.

Rachel Guyet (Paris)
Emplois verts : un changement de paradigme de l’action publique régionale ?
Sylvère Angot et Pauline Gabillet (France)
Pour une sociologie de la gouvernance politico-administrative locale des questions d’énergie-climat.
 

D.3. Précarité énergétique

 
Yves Jouffe (Paris)
La précarité énergétique à l’épreuve de la mobilité quotidienne.
Florence Bouillon, Johanna Lees, Sandrine Musso et Suzanne de Cheveigné (Marseille)
La précarité énergétique : une enquête ethnographique.
Isolde Devalière (Paris)
La précarité énergétique, un objet mouvant en cours d’identification.
Sylvy Jaglin et Hélène Subrémon (Paris)
La transition énergétique à l’épreuve des logiques d’usages : le cas des petites classes moyennes au Cap.
 

D.4. Électrification et développement

 
Abdoulaye Sené (Dakar)
La question de l’énergie renouvelable et la redynamisation de l’économie rurale
dans la relance du développement économique et social au Sénégal.

Marie-Christine Zélem (Toulouse)
L’autonomie énergétique des territoires isolés et insulaires, un leurre technologique.
Le cas de la Guyane et de la Réunion.

Omar Zaafouri (Sfax)
L’électrification des puits de surface à Sidi Bouzid :
une solution à l’échec du programme de développement rural ?

Catalina Duque Gomez (Paris)
L’accès et l’usage de l’électricité à Nairobi : diversité d’expériences et tensions sur le réseau.
 

11h00-11h30 Pause
 

11h30-13h00 : Ateliers E


 

E.1. Réception-Appropriation


Jonas Pigeon (Le Havre)
Anticiper la mise en œuvre des techniques de captage, transport et stockage du CO2 sur l’Axe-Seine : esquisse de définition d’un système technologique
Francesca Pilo (Paris)
La régulation du service d’électricité dans les favelas pacifiées de Rio de Janeiro :
un outil de construction du « consommateur responsable » ?

Thomas Buhler (Lyon)
Formes individuelles de résistances aux injonctions au changement
de mode de déplacement sur la métropole lyonnaise. Les habitudes en action.
 

E.2. Configurations de la gouvernance

 
Yannick Rumpala (Nice)
Formes alternatives de production énergétique et reconfigurations politiques.
La sociologie des énergies alternatives comme étude des potentialités de réorganisation du collectif.

Odile Blanchard et Philippe Ménanteau (Grenoble)
Quels systèmes énergétiques pour les éco-quartiers en Europe ? Un essai de typologie.
Conrad Kunze (Cottbus)
Analyse sociologique du rôle des initiatives de la société civile dans la transition énergétique.
 

E.3. Regards croisés

 
Louisa Schmidt, Ana Horta, Agusta Correia et Susana Fonseca (Lisbonne)
L’interdisciplinarité et l’efficacité énergétique : difficultés techniques, avantages sociaux.
Daniela Perrotti (Milan)
Sociologie de l’énergie et recherche de nouvelles représentations de la nature en ville.
Quels outils d’aide à ses concepteurs (les paysagistes) ?

Olivier Labussière (Grenoble)
Géographie de l’énergie : milieu, accès, actualité.
 

E.4. Les acteurs intermédiaires

 
Sylvaine Le Garrec (Paris)
Copropriétaires « leaders » de projets de rénovation énergétique :
des porte-parole de la transition énergétique ?

Viviane Hamon, Denis Savanne et Gaël Bogotto (Marseille)
Rénovation énergétique. Une expérimentation localisée pour susciter le passage à l’acte.
Gaëtan Brisepierre (Paris)
Comment se décide une rénovation thermique en copropriété ?
Un nouveau mode d’organisation comme condition de l’innovation.
 

13h00-14h30 Pause déjeuner
 

14h30- 16h00 : Ateliers F


 

F.1. Paradigmes

 
Sofiane Boudhiba (Tunis)
Biocarburant au nord, famine au sud. Un paradoxe du développement durable en Afrique ?
François Baffoil, Kamila Waciega et Bernd Weber (Paris)
The models of europeanisation and the issue of energy between the EU, it’s members and neighbours.
Christian Couturier (Toulouse)
La démarche négaWatt : changer de paradigme socio-technique pour engager la transition énergétique.
 

F.2. Techniques et outils

 
Joël Meissonnier (Lille)
Comment les facteurs énergétiques impactent-ils les arbitrages résidentiels ?
L’intérêt d’une approche peu directive.

Marco Sonneberger et Jürgen Deuschle (Stuttgart)
Utilisation de groupes de discussion pour explorer les facteurs sociaux de l’effet rebond.
Pascale Parat-Bezard (Nîmes)
Une thermographie aérienne pour réduire la consommation énergétique des logements
et sensibiliser les populations.
 

F.3. Place et Intégration des usages

 
Françoise Thellier, Mathieu Bonte et Bérangère Lartigue (Toulouse)
Sans occupation, les bâtiments ne consomment pas d’énergie !
Dana Abi Ghanem et Sarah Mander (Manchester)
La conceptualisation de la demande active dans les systèmes électriques :
une co-construction des utilisateurs et des technologies à domicile.

Margot Pelligrino (Paris)
A passage to India. Pour une sociologie de l’énergie en architecture et urbanisme.
 
 

16h00-16h30 : Pause café
 

16h30-17h00 : Conclusions par les animateurs des ateliers
 

17h00 : Conférence de clôture
Dominique Desjeux, Anthropologue, Professeur, Université Paris Descartes, CERLIS (CNRS)
 
 
 

 
 
 
 
Les journées se dérouleront à
l'Université Toulouse II-Le Mirail
5 Allées Antonio Machado, à Toulouse
 
Plus de renseignements sur le
site Internet des Journées

Contact :
Marie-Christine Zélem

  

 

Groups: