repertoire Répertoire

Une concertation qui se dérobe ou comment l'institutionnalisation et l’interconnaissance locale subjuguent la gouvernance

 
 
 
 
 
CHAMBON Mylène, GIBOUT Christophe et ZWARTEROOK Irénée* (2011), "Une concertation qui se dérobe ou comment l'institutionnalisation et l’interconnaissance locale subjuguent la gouvernance : le cas d’un CLIC du Littoral Nord-Pas-de-Calais", communication à la Journée d'études sur les effets de la participation, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 21 octobre 2011.

(*) → Collectif de recherche "Irénée Zwarterook" : 
Iratxe Calvo-Mendieta, Hervé Flanquart, Séverine Frère, Anne-Peggy Hellequin, Antoine Le Blanc, Constantin Napoléon, Caroline Rufin-Soler
 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
En matière de risque, le territoire dunkerquois est particulièrement impacté et constitue donc une cellule d'observation intéressante. Cet espace littoral abrite, en effet, une zone industrialo-portuaire réunissant 13 sites industriels classés SEVESO « seuil haut », qui se situent à peine à une vingtaine de kilomètres de la plus importante centrale nucléaire. Entre ces lieux à hauts risques sont implantées des zones d'habitation, pour certaines situées aux pieds même des exploitations industrielles. Après la catastrophe d'AZF en 2001, une nouvelle loi légifère l'urbanisation autour des installations classées par l'instauration de PPRT chargés de mettre à distance les activités riveraines et professionnelles trop proches des usines à risques. Pour suivre l'élaboration de ces plans une concertation est formée au sein des CLIC. A Dunkerque, l'observation des échanges au sein du CLIC a permis de mettre en exergue deux mouvements antithétiques, laissant penser à première vue qu'une telle concertation est trop institutionnelle pour donner une marge de manœuvre aux acteurs locaux, alors que l'analyse de la situation locale nous permet de mettre à jour un jeu d'interconnaissances qui subjugue largement l'intention première de la loi pour maintenir l'intérêt local.
 
 

 

 Abstract 

 
The metropolization area of Dunkirk is obviously concern by industrial risk. By the way, the City  and its suburbs along the seaside are among the most important industrial port zone in France within 13 sites that are classified as SEVESO and also the nuclear power station of Gravelines, the biggest in Europe. Closed to these industries, sometimes between them, there is also a great residential density.
After the AZF accident in Toulouse in 2001, the public law organizes this urbanization among the industrial areas and creates PPRT in order to keep human activities away from the risky industries. The PPRT are elaborated through a dialogue body called CLIC. In Dunkirk, the analysis of the CLIC put in evidence 2 realities:
First, the set of protagonists within the CLIC is too institutional to let real opportunities to local partners. Secondly, via the rein of inter-connected relations on the outside, local interests take the advantage upon the spirit of the law.