repertoire Répertoire

Que faire des instances pérennes de participation ? Trajectoire d’une « coalition de réforme » dans le contexte lyonnais

 
 

 

Jeanne Cartillier (Grand Lyon) et Guillaume Gourgues (Pacte et Univ. Franche-Comté), « Que faire des instances pérennes de participation ? Trajectoire d’une « coalition de réforme » dans le contexte lyonnais », in GIS Démocratie et Participation, Actes du Colloque “Chercheur.e.s et acteur.e.s de la participation : Liaisons dangereuses et relations fructueuses”, Saint-Denis, 29-30 janvier 2015, ISSN en cours, URL : http://www.participation-et-democratie.fr/fr/node/1842

 


 Télécharger

 

 

 Résumé de l’article

La collaboration entre chercheurs et acteurs de la participation est abordée dans cet article à travers le retour d’expérience d’une « coalition de réforme » évoluant dans le contexte Lyonnais, entre 2011 et 2014. Cette coalition a tenté d’agir en faveur d’une réforme d’une instance pérenne de consultation, le Conseil de Développement du Grand Lyon. En revenant sur la trajectoire et le travail commun réalisé au sein de cette coalition, nous souhaitons insister sur un point central : chercheurs et acteurs de la participation ne sont pas obligatoirement associés dans l’objectif de développer l’offre de participation publique, mais peuvent également engager une réflexion « critique » sur des dispositifs qu’ils connaissent bien et dont ils perçoivent sans cesse les limites. Le récit de cette collaboration ponctuelle, progressivement construite et globalement informelle, nous permet de livrer quelques éléments sur la dimension « réflexive » du dialogue entre chercheurs et acteurs.
 

 

 


 
Jeanne Cartillier (Grand Lyon) & Guillaume Gourgues (Pacte et Univ. Franche-Comté), “What to do with perennial instances of participation? Trajectory of a ‘reform coalition’ in the Lyons context

 Abstract

This paper deals with the collaboration between scholars and professionalized actors of public participation through the feedbacks of an “advocacy coalition” which has acting in the context of a French city (Lyon), between 2011 and 2014. This coalition tried to promote a reform of a perennial consultative committee, named the Conseil de Développement du Grand Lyon. While reconsidering the trajectory and the common work of this coalition, we wish to insist on a central issue: scholars and actors of public participation are not necessarily associated in order to develop the public participation “supply”, but can also start a “critical” analysis on participatory processes that they know very well and perceive the limits. The story of this specific, gradually built and overall informal collaboration partly highlights the “reflexive” dimension of the dialogue between scholars and actors.
 

 

 


  • Attachment: papiergis_jc-ggmai2015.pdf - 197.1 KBDownloadDownload