repertoire Répertoire

Quand la participation naît de l’exclusion

 
 
 
 
 
BÉHAR Laurie et SIMOULIN Vincent (2011), "Quand la participation naît de l’exclusion : les politiques énergétiques dans une région française", communication à la Journée d'études sur les effets de la participation, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 21 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
Les interfaces scientifico-politiques sont l'objet de nombreux travaux dans la sociologie des sciences et des techniques (Hoppe, 2005 ; Cash, 2003 ; Jasanoff, 1990). Les principaux courants (Callon, 1986 ; Barthe, 2006 ; Lascoumes, 2001 ; Whynne, 1996) ont montré l'efficacité qu'apportait l'inclusion de profanes dans des dynamiques autrefois dominées par des experts. Il reste que les sociologues ont aussi souvent montré combien les experts répugnaient à inclure les profanes et combien les dispositifs formels organisant la participation et la consultation de ces derniers étaient contournés et inefficients. Nous montrerons de fait que c'est précisément la lassitude face au constat que les dispositions théoriquement prévues sont régulièrement contournées qui explique en partie la mise en œuvre d'un engagement progressif. De fait, la mise en scène des profanes pour qu'ils expriment leurs positions (récalcitrantes) produit- au bout du compte l'effet inverse de celui escompté, non car ils n'auraient rien à apporter mais parce que la réticence des experts à les inclure enclenche une dynamique d'apprentissage réelle et mutuelle mais qui est dans une logique d'obstruction et d'opposition.
 
 
 

 

 Abstract 

 
Among the Science and Technology Studies various studies have dealt with the science-policy interfaces (Hoppe, 2005 ; Cash, 2003 ; Jasanoff, 1990). The main Streams (Callon, 1986 ; Barthe, 2006 ; Lascoumes, 2001 ; Whynne, 1996) have argued in favor of the laymen's inclusion in processes that used to be overpowered by experts. Still, sociologists have often showed that those experts were rather reluctant to include Laymen and that the formal devices devoted to organize the laymen's participation and consulting of these formers were mainly bypassed and eventually turned ineffective. In this paper, we aims to demonstrate that this is precisely the weariness brought by the regular noticing of these bypasses which partially explains a progressive involvement. The Laymen' staging devised to allow them an utterance of their (reluctant) posture ultimately leads to an opposite effect that the expected one. The key point is not that Laymen appear unable to deliver some positive contributions, but rather that the experts' reluctance triggers a learning dynamic, real and mutual, but which is in an obstruction and opposition way.