repertoire Répertoire

L’histoire d’une consultation : Joseph Fontanet, précurseur du débat public (1973)

 
 
 
 
 
COLAS DEGENNE Isabelle (2011), "L’histoire d’une consultation : Joseph Fontanet, ministre de l’Éducation nationale et précurseur du débat public (1973)", communication à la deuxième journée doctorale sur la participation du public et la démocratie participative, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris, 18 octobre 2011.

 



 

 Télécharger

 

 

 Résumé de l'article

 
En 1973, Joseph Fontanet, ministre de l’Éducation nationale, organise un débat sur les questions d’éducations. Il installe une commission spéciale et utilise pour la première fois en France, un sondage d’opinion auprès des français sur les questions d’éducation. Instituant une nouvelle forme de dialogue participatif, le ministre va dépasser l’usage habituel d’un dialogue syndical ordinaire. Joseph Fontanet souhaite qu’un nouveau regard sur les questions de politique éducative produise de l’information et emporte l’assentiment des mesures qu’il préconise. La réunion de toutes les idées en un débat, lors d’un colloque final, participe d’une nouvelle forme de communication avec les Français sur les politiques scolaires. Le ministre vise à dépasser les procédures législatives et réglementaires qui, selon, lui ne suffisent plus pour entreprendre les transformations au sein de l’institution. Les réactions syndicales manifestées par la nouveauté de ce dialogue, attestent des réticences à partager un débat dont les représentants du monde enseignant n’ont plus l’exclusivité. Joseph Fontanet inaugure une forme de dialogue qui va se renouveler. En interrogeant l’ensemble d’une communauté éducative naissante par panel, il préfigure une nouvelle manière de prendre l’avis du plus grand nombre sur les questions d’éducation en France.
 
 

 

 Abstract 

 
In 1973, Joseph Fontanet, minister of education, organized a debate about educational questions. He decided to constitute a special commission and used opinion polls about education for the first time. The institution of these new forms of participative dialogue went beyond the traditional dialogue with union organizations. Joseph Fontanet sought to generate a new way of thinking about educational questions and to produce knowledge that would facilitate measures he wanted to implement.  A final conference that presented the ideas under debate represented a new form of communication with the French people. The minister sought to go beyond the legislative process, which he believed was not sufficient to ensure transformations in educational politics. The reaction of teacher unionists attests to their discomfort with this form of dialogue that extended beyond their purview. In this fashion, Joseph Fontanet introduced a style of dialogue, which would become generalized in political dialogue in the years to come. His direct engagement with the entire educational community prefigured a new form of democratic exchange about educational issues.