repertoire Répertoire

La construction du commun dans la prise en charge des problèmes environnementaux

 
 
 
 
BRÉDIF Hervé et CHRISTIN Didier (2009),
"La construction du commun dans la prise en charge des problèmes environnementaux :
Menace ou opportunité pour la démocratie ?",
VertigO, n°9/1.
 

 
 

Télécharger

 
 

 

Résumé


La voie prometteuse du commun ne semble pas en mesure de changer les anticipations négatives de la crise écologique globale. En revenant sur deux acceptions fondamentales du commun appliquées au champ environnemental, la première mettant l’accent sur ce qui « appartient à plusieurs », la seconde sur « ce qui se décide ensemble », l’article approfondit la question des conditions nécessaires au développement d’une gestion en patrimoine commun des problèmes environnementaux, susceptible de concourir effectivement à l'idéal démocratique.
 

Plan de l'article

 

Introduction

Du commun substantiel, envisagé sous l’angle de la propriété

  • Première approche : la privatisation comme remède à la « tragédie des communaux »
  • Seconde approche : mettre fin à l’appropriation des biens communs
  • Évaluation de ces approches à l’aune du critère démocratique

Du commun normatif, comme résultat d’une action collective

  • Définir des règles comme réponse à la crise écologique : trois ordres de réponse selon l’échelle considérée
     --- Premier ordre de réponse
     --- Deuxième ordre de réponse
     --- Troisième ordre de réponse
  • Évaluation : la démocratie soumise à une approche réductionniste du « commun processuel »

Du commun stratégique, comme processus de prise en charge partagée


 

 

Abstract

 
The promising path of the "common" doesn't seem to be able to change the negative anticipations of the global ecological crisis. Coming back on two fundamental meanings of the "common" applied to the environmental field, the first putting the emphasis on what "belongs to several people", the second on "what is decided together", the article goes deeper into the question of the necessary conditions for the development of a common heritage management of the environmental issues, which contributes to the democratic ideal.