repertoire Répertoire

La constitution d’une culture locale de l’arrangement

 
 
 
 
ANCKIÈRE Marie et LANGUMIER Julien (2009),
"La remise en eau de la plaine de Piolenc-Mornas
face à la constitution d’une culture locale de l’arrangement",
VertigO, n°9/1.
 

 
 

Télécharger

 
 

 

Résumé


La plaine de Piolenc-Mornas (Vaucluse) est un ancien territoire inondable par le Rhône dont la reconquête est étudiée dans le cadre d’une étude d’optimisation de la gestion des zones d’expansion de crue. Au nom du principe de solidarité amont/aval, les gestionnaires envisagent la remise en eau de ce territoire, déjà marqué par de nombreuses infrastructures d’envergure nationale. Localement, les habitants ont appris à jouer avec les contraintes et les grands projets d’aménagement : quelle culture de l’arrangement se construit avec le temps au niveau local ? Au regard des enjeux du présent, comment la mémoire active du passé inondable de la plaine participe à la construction des représentations du territoire ? Comment toutes les pénétrantes en termes d’infrastructures ont participé à la transformation de la plaine rurale en une campagne moderne ? Enfin, comment le projet de remise en eau s’inscrit-il dans ce territoire ?
 
 

Plan de l'article

 

Introduction

  • La plaine réinventée par la CNR
  • L'identité originelle du lieu et les pratiques habitantes
  • Genèse d’une règle locale : l’inconstructibilité de la plaine

Une configuration sociale et des expériences antérieures structurantes

  • Le projet de « remise en eau » des gestionnaires du Plan Rhône
  • Une plaine agricole touchée par la modernisation
  • Des mobilisations du TGV à la stratégie d’arrangement face à la « remise en eau » de la plaine

Conclusion

 

 

Abstract

 
Back to liability to floods in Mornas-Piolenc plain.
The project face to local negotiation culture

The plain of Piolenc-Mornas (Vaucluse) is a former flooded territory by the river Rhône modified by the huge project of hydroelectricity exploitation in the 1970’s. The possibility of making it liable to floods again is studied within a global plan of optimization of floods expansion areas. Following solidarity principle between upstream and downstream, the stakeholders want to use this agricultural area to stock water and limit rise in water level. Trough numerous projects of infrastructures set in this plain in the 1990’s (high speed train), the inhabitants learnt to deal locally with the constraints of global land settlement. They have developed an attitude to claim for compensations which participate to a "bargaining culture". Towards the stakes in the present, how does the memory of the flooded past of the plain participate to the identity of territory? How the former negotiations relative to the implementation of infrastructures have participated in turning the rural plain into modernity? Finally, how these two dynamics, memory and negotiation, influence the mobilization against the project of optimization of floods expansion areas ?